jeudi 15 août 2013

Comment être beau toute sa vie

Malgré le look souvent très douteux des adolescents, je dois avouer qu’au moins à cet âge on a une gueule et une certaine fraîcheur constante d’un jour à l’autre. Maintenant dès que je me laisse un peu aller je peux vraiment devenir moche : aujourd'hui par exemple, j'ai l’œil mou, des cheveux de poney et les joues qui tombent. C’est pas toujours simple de rester potable. 


On passe notre adolescence à se dire qu'on sera jamais aussi craignos que nos parents. Et puis des petits signes apparaissent. Je m'en suis rendu compte avec effroi : leurs traits de caractères qui m’étaient particulièrement pénibles quand j’étais ado apparaissent sournoisement dans ma personnalité. Je me surprends même à prendre les mêmes postures et expressions de vioques insupportables, oh bordel…  

Si y’avait pas ce foutu culte de la jeunesse qui gangrène notre planète, on serait peut-être apte à trouver le vieux beau, comme un bon pinard. Merde, la peau qui s’effrite et la gravité qui fait dégouliner les joues, les seins et les couilles… bein ça montre que le gus concerné a vécu; acquis de l’expérience et probablement un semblant de sagesse. Ça devrait être ça le nouveau sexy.

Et encore heureusement que je suis un homme, les femmes  après 25 ans passent direct dans la case mature (du moins chez les deux cousins proches que sont la mode et le porno). Je ne comprends pas qu’on puisse être une femme sans être féministe. Promis on va construire un monde où toutes les femmes seront belles.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire