lundi 29 avril 2013

Les pissotières de l’angoisse



Le passage aux urinoirs est selon moi l’un des seuls vrais moments d’intimité et d'introspection que l’on passe avec son sexe, c'est un moment important du quotidien pour échanger avec et faire un peu respirer ce bout de soi injustement enfermé dans le noir tout le reste de la journée. Et pourtant j’ai toujours une solide appréhension et une crainte tenace avant d’aller pisser dans des toilettes publiques: celle de voir ma méditation intime violentée par l'intrusion brutale d'un obscène pénis étranger à mes côtés.

Explication : l’être humain a une vision à 220° environs, ce qui signifie que lors d’un passage aux commodités, pour peu que l’on ne soit pas seul, on a forcément le sexe de son voisin de pissotière dans le champ de vision, et vice-versa. 

Pfff deux millions d'années d'évolution pour ça !





Certes il y a toujours moyen de regarder légèrement sur le côté pour faire sortir le sexe du voisin du champ. Mais ce procédé est impossible si on est au milieu, envahi par deux bites adjacentes qui grignotent nonchalamment le panorama. Les chiottes du bureaux, mélangeant sexes de patrons et de subordonnées dans un élan de régulation marxiste des fluides concentrent certains des moments les plus pénibles de ma vie, encerclé par les attributs du n+1 et du big boss.

1 commentaire:

  1. Bonjour,
    désolé de passer par tes commentaires pour essayer de te joindre mais je dois avoir un problème d'incompatibilité avec mon ordi, impossible de t'envoyer un mail via ton contact.
    J'ai découvert ton blog via facebook (il y a quelques semaines, tu m'as envoyé l'adresse lorsque je faisais moi même un peu de démarchage pour mon propre blog http://lescahiersdepierrettetchernio.tumblr.com/, je ne sais pas si tu t'en souviens), j'avais beaucoup aimé le ton et le contenu.
    J'en viens à ma démarche présente : chaque mois, un invité vient sur mon blog parler du film de son choix, je me demandais si la perspective d'être celui du mois prochain t'intéresserait.
    Réfléchis y et si cela te dit (ou pas), envoie moi un mail via facebook (je suis dans tes contacts).
    A bientôt.
    Pierrette Tchernio

    RépondreSupprimer