mardi 26 février 2013

L'amour m'emmerde


Pour être honnête, la plupart des grandes décisions de ma vie ont été prises en espérant que c'était le meilleur choix pour avoir une chance de rencontrer des demoiselles.

Mes études par exemple... je suis parti en sciences sociales parce que j'avais entendu dire qu'il y avait plus de 70 % de filles. Soit. Mais 70% c'est surtout la portion des chômeurs sortants de ces facs de malheur. Bordel je pourrais être ingénieur à l'heure qu'il est si j'avais accepté de passer quelques années entouré de garçons binoclares aux cheveux gras plutôt que de me ruer dans des amphis remplis de filles.

Ironie du sort, ma psychologie de poireau et mes stratégies de viandard n'ont eu pour seul résultat que de m'embourber encore plus dans le célibat et la misère sexuelle. Les filles continuent à m'éviter comme un démarcheur de rue Greenpeace. Ça m'apprendra tiens...
Youhou je suis là ! Un bisou? Une cotisation? Non? Bon bah...

1 commentaire:

  1. Ben si ça peut rassurer j'ai fait des études entouré de "binoclards aux cheveux gras", et je me reconnais plutôt bien dans ce blog... ... ... VDM !

    ;)

    RépondreSupprimer